Nennius, Historia Brittonum

Nennius, Historia Brittonum

4ème de couverture

alt

Histoire des Bretons

Christiane M.J. Kerboul-Vilhon (traduction)

Éditions du Pontig

2-9510310-6-8

HISTORIA BRITTONUM de NENNIUS

Cet ouvrage dont « le noyau a dû être coposé vers 630 peut-être par Rhun fils d’Urien » (L. Fleuriot) nous apporte, avec un éclairage nouveau, de très précieuses indications sur la formation des royaumes des pays celtiques dans leur ensemble, les mouvements de population et le développement de leur histoire. Il met en scène quelques personnages clés, tels, entre autres, Vortigern et Hengest, saint Germain et Ambrosius et il nous permet ainsi de disposer d’éléments, certains connus, d’autres nouveaux, pour une meilleure connaissance de l’histoire des origines des pays celtiques. C’est la plus ancienne « Histoire de Bretagne » insulaire que nous ayions.

Outre le texte lui-même de l’Historia Brittonum, Nennius nous fournit une chronologie des événements principaux survenus de 447 à 954, avec des renseignements concernant par exemple les rois pictes ou saxons.

Publié avec le texte latin, compilé par Nennius au IXè siècle, l’ouvrage met ainsi, pour la première fois, à la disposition de ceux qui s’intéressent à l’hitoire de la Bretagne et des pays celtiques un précieux instrument de connaissance et de recherche.

Un ouvrage destiné à faire date dans la collection « Sources de l’Histoire de Bretagne ».

Introduction et notes de Christian Y.M. KERBOUL.

L’auteur, née à Marseille en 1935, Christiane M.J. Kerboul-Vilhon a fait sa carrière comme professeur à l’Éducation nationale en Corse, en Provence et en Bretagne ; elle est agrégée de lettres classiques, diplômée d’études supérieures de grec et lauréate de l’université d’Aix-Marseille. MAriée depuis 1971 à Christian Y.M. Kerboul, écrivain, elle a deux enfants, Gildas et Béatrice. Elle réside à Nantes et se consacre désormais à l’écriture.

Forum


Écrit par:
Mediaoueg
Ar Vediaoueg, ul lec’h e vezit mont e darempred gant tudoù all evit komz ha dizoliñ, difenn e savboent levrioù, ... nevez deuet pe koshoc'h, n'eus forzh ar yezh, brezhoneg, gallaoueg ha yezhoù all!
    Twitter Google Plus